m-commerce sur Iphone
E7RY09 Apple Silver iPhone 6 Plus showing the home screen with iOS 8.

Bien qu’il ne soit pas encore un réflexe naturel, le m-commerce lancé en 2011 se révèle plus performant que le e-commerce au même âge. Et pourtant, le m-commerce n’en est encore qu’aux balbutiements de son histoire et promet de belles opportunités à saisir prochainement.

Afin d’anticiper les attentes des consommateurs et exploiter tous les canaux disponibles pour faciliter l’achat, Apple investit désormais l’univers du m-commerce avec l’iPhone 6.

Un marché du m-commerce à fort potentiel que Apple ne laisse pas passer

Avec 2 milliards de chiffre d’affaire généré en 2013, le marché du m-commerce français est extrêmement dynamique et devrait voir sa performance doublée d’ici la fin d’année 2014. Levier de croissance incontournable investi par les plus grands acteurs du e-commerce, le commerce mobile semble être aux portes de son apogée. L’intérêt du géant californien sur le canal mobile n’est donc pas fortuit ; animé par la volonté de se placer en leader Apple veut prendre part au développement du m-commerce et s’inscrit efficacement dans l’aventure avec le lancement de l’Apple Pay.

Iphone 6 : Un achat du bout des doigts

Le mobile est le lien entre le domicile de l’acheteur et les magasins et rend accessible, à toute heure de la journée, une multitude de biens prêts-à-acheter en un clic. Le lancement de l’Apple pay, prévu pour 2015 pour le marché européen, permettra de soustraire le consommateur des fastidieux formulaires de paiement des sites marchands et faire du mobile une source de paiement rapide et sécurisé.

Pour ce faire, le nouvel outil repose sur trois fonctionnalités : Passbook permet de renseigner et enregistrer facilement les cartes de crédit de l’utilisateur, une puce NFC pour assurer le paiement sans contact et Touch ID, une méthode de sécurité basée sur l’empreinte digitale. En boutique ou en ligne, les détenteurs d’iPhone pourront utiliser leurs téléphones pour agrémenter leurs expériences d’achat du bout des doits et à la vitesse de l’éclair.

« Ceci est une révolution » des habitudes de consommation

Au-delà de bousculer la pratique actuelle du mobile to store (lien de l’article), le lancement de l’Apple Pay risque de modifier en profondeur les comportements d’achat et ambitionne de propulser le m-commerce encore balbutiant à son paroxysme. Bien que coutumiers de l’IOS pour leurs achats mobiles (article), les français étaient jusqu’à présent réticents à compléter leurs achats via smartphones par crainte de voir des données personnelles et bancaires divulguées à grande échelle. Désormais, la reconnaissance digitale mise au service du m-commerce fait de l’iPhone le terminal de paiement mobile le plus sûr du marché et devrait stimuler les ventes par ce biais. Apple supplante également les services de paiement intermédiaires pour travailler directement avec les plus grands établissements bancaires, gage de sécurité et de sérieux.

Avec le lancement de l’iPhone 6, Apple propose un outil performant et moderne adapté aux exigences du m-commerce. Au travers de l’Apple Pay, les californiens peuvent espérer s’intégrer efficacement dans les transactions aussi bien dans les boutiques traditionnelles grâce au paiement sans contact que dans le commerce en ligne.

Saisir les opportunités d’emploi du M-Commerce