PwC nous livre les résultats de sa dernière étude sur le E-commerce. Cette étude affirme le retour du magasin au centre du parcours d’achat, et montre que les investissements des enseignes de la grande distribution ont porté leurs fruits.

Шишки ак47 в Юже Cette année, Carrefour détrône la Fnac.com en tant qu’enseigne multicanale préférée des web-acheteteurs français. Avec 3 enseignes dans le top 5, les distributeurs montrent que le basculement multi-canal arrive maintenant à maturité. Les investissements ont été massifs et commencent á porter leurs fruits. 75% des distributeurs interrogés lors de l’étude ont une offre click & collect. Leurs efforts se sont également tournés vers des systèmes de retour de produit, et de vérification des stocks.

http://telegra.ph/Kupit-zakladki-shishki-v-Velikom-Ustyuge-04-24 top 10 enseignes multicanal

Купить россыпь в Будённовске Le magasin revient au cœur du parcours d’achat en parallèle de la croissance du E-Commerce

http://telegra.ph/Kupit-Nomer-1-Uglich-04-16 58% des web-acheteurs français désignent le magasin comme méthode d’achat préférée.

Cela ne signifie nullement que les ventes http://telegra.ph/24-biz-vladivostok-04-16 e-commerce baissent, au contraire. Cela signifie simplement qu’après avoir testé les 2 modes d’achats online et offline, les français prennent conscience qu’ils source link apprécient le magasin physique. Ce qui ne les empêche pas d’ http://telegra.ph/Zakladki-tramadol-vOpochke-04-26 acheter massivement sur le web, et d’utiliser les différents get link sites e-commerce en amont de l’achat en magasin.

methode achat préférée 2014

Валерий бокутаев лакмин Les e-commerçants ont d’ailleurs bien compris l’intérêt du magasin physique

Si Amazon ouvre un magasin à New-York, ce n’est pas un hasard. Купить Афганка Болгар Le géant du e-commerce comprend bien que web et magasin sont intimement liés, et que, pour capter un maximum d’achats, il faut être présent partout.

Et ce d’autant plus que le modèle des http://telegra.ph/Perevozka-marihuany-04-26 sites e-commerce ne garantit toujours pas la rentabilité. La situation de concurrence extrême du http://telegra.ph/SHlyushchie-shopy-pod-vbiv-ss-04-27 e-commerce, qui se traduit majoritairement par une guerre des prix, diminue les marges et pose des problèmes de rentabilité.

La diminution des barrières entre commerce en ligne et en magasin se poursuit. Cette dernière étude réaffirme le goût prononcé des français pour l’expérience d’achat en magasin, et l’on peut s’attendre à voir la convergence entre les deux monde s’accentuer.