Début 2015, on constate le succès des marketplaces dans le monde du http://www.mgmtsoft.mx/projects/shema-vyazaniya-serdtsa-spitsami.html схема вязания сердца спицами e-commerce. Pourquoi un tel succès ? Quelle est le comportement des français par rapport aux http://schueler-jag.eu/disqus/33-skolko-stoit-novaya-lada-vesta-2017.html marketplaces ? Nous verrons aussi que tout n’est pas rose dans le monde de la go to link marketplace.

  http://sc-nix.ru/uploaded/istoriya-strashnoy-fotografii.html Qu’est-ce qui fait le succès des marketplaces aujourd’hui ?

Les как установить windows 7 на диск d marketplaces s’en sortent très bien dans как сделать кошелек из газеты le monde du e-commerce. En effet, en 2014 les ventes sur click here marketplaces ont augmentées de see 53% pour atteindre plus de 2 milliards d’euros en 2014 et sont devenues un élément incontournable des stratégies online des entreprises françaises. On voit d’ailleurs apparaître de nombreuses offres d’emploi liées aux marketplaces.

La go multiplication du nombre de marketplaces entraine nécessairement une hausse de des revenus. Amazon, de loin le leader des marketplaces en France, a lancé sa marketplace en 2003, et a inspiré la plupart des pure players qui ont à leur tour lancé la leur afin d’augmenter leur chiffre d’affaire (Fnac.com, la Redoute, Rue du commerce par exemple).

En France, les cybers acheteurs n’ont pas toujours conscience qu’ils achètent sur des marketplaces. En effet environ 75% des utilisateurs d’Amazon et de Priceminister savent qu’ils sont sur des marketplaces, mais seul 30% ont cette connaissance en ce qui concerne la Redoute.

Le prix joue un rôle important dans le succès des marketplaces. Dans le e-commerce, la règle « plus il y a d’offres, plus les prix sont bas » est souvent vraie. Et cela s’adapte très bien aux marketplaces. En effet, rien que sur Amazon.fr, on dénombre plus de 10 000 marchands tiers français. Cet important volume de produits permet aux http://www.leptitplus.be/uploaded/delovoe-pismo-otkaz-primer.html marketplaces de pratiquer des prix réellement attractifs, et attirent de nombreux acheteurs en ligne.

Avec un taux de satisfaction de 85%, les marketplaces offrent des avantages supérieurs à la vente en ligne classique. La qualité du service des marketplaces explique en partie ce taux de satisfaction puisque près de 9 consommateurs sur 10 estiment que les marketplaces offrent une bonne qualité des services.

характеристика метода примера Les Français par rapport aux marketplaces

Une récente étude menée par « Sorgem Metrics » et « IBM » nous éclaire sur les http://www.efootballonline.com/sharre/nastoyka-pustirnika-instruktsiya-po-primeneniyu-detyam.html comportements des français par rapport aux marketplaces.

Bénéfices des Marketplace en France

Environ 6 Français sur 10 déclarent que les marketplaces ont changé la façon de consommer. C’est-à-dire que les internautes ont aujourd’hui la possibilité de comparer les prix, les produits et les services sur un seul et même site. On remarque aussi que les internautes français utilisent largement les Marketplaces puisqu’ils sont plus de 95% à avoir déjà utilisé une Marketplace, même si seulement 68% en sont conscients.

De plus 82% des acheteurs trouvent que les marketplaces leur apportent de nombreux bénéfices (moins cher, gain de temps…). 84% des personnes interrogées jugent qu’avoir tout sur le même site est beaucoup plus pratique et que cela permet aussi plus facilement la comparaison des prix entre les vendeurs.

Marketplace : comportement des français

 

Marketplace : un outil à double tranchant pour les marchands.

Le succès des marketplaces n’est pourtant pas une bonne nouvelle pour tout le monde. Si les marchands vendent de plus en plus via ce canal, c’est souvent qu’ils ne parviennent pas à vendre suffisamment sur leurs propres sites E-commerce.

Ils viennent donc enrichir l’offre de leurs principaux concurrents pour augmenter leur CA. Ce faisant, ils rognent encore plus leurs marges et perdent en indépendance. La marketplace est un outil à double tranchant pour les E-commençants. Le succès des marketplaces se fait au profit d’un nombre restreint d’acteurs, peut-être au détriment (sur le long-terme) des plus petits.

Les marketplaces, qui représentent déjà 21% du volume d’affaires des 40 plus grands e-commerçants français ont un bel avenir et devraient, d’après les précisions de l’institut de sondages « Sorgem Metrics » et « IBM », peser en France 10 milliards d’euros à l’horizon 2018, peut-être au détriment des plus petits acteurs.