commerce de proximite
Le commerce de proximité souffre du succès du E-commerce qui arrive enfin à maturité. L’une des solutions est de migrer sur internet afin de profiter de la maturité du marché et continuer à se développer par d’autres moyens.

Le rapprochement entre le E-commerce et la grande distribution fait mal au commerce de proximité.

http://www.lonafish.com/demo/popi-tolstih-krupniy-plan.html Durant l’année 2014, le chiffre d’affaires du костюм ведьмочки для девочки своими руками e-commerce en France a augmenté de 11% contre 13,5 % en 2013 et 19 % en 2012. Les Français ont dépensé 57 milliards d’euros sur le web. Le nombre de transactions a lui aussi augmenté de 15%. Le E-commerce poursuit sa croissance et atteint une forme de maturité, menaçante pour le commerce de proximité.

enter site Les nouveaux dispositifs drive-to-store permettent de faire sauter la barrière entre commerce réel et commerce en ligne. « Drive-to-Store » est l’expression à la mode de 2014, issu de cette nouvelle tendance du digital, que nous avons appelée u-commerce (ubiquitous commerce). Il s’agit principalement, au travers du développement des mobiles et des applications, de ramener le consommateur en magasin, et notamment en attirer de nouveaux aux heures creuses. Ces dispositifs ont le vent en poupe : près d’une commande sur trois est retirée en magasin, selon la Fevad, notamment parce que les consommateurs souhaitent s’épargner les frais de port.

click here La grande distribution a bien pris en main le e-commerce et arrive de plus en plus à contrer les ténors du web. Grâce à plusieurs actions comme par exemple le drive-to-store qui est largement et facilement mis en place dans ces grands magasins. Les leaders français de la grande distribution font font maintenant parti du top 15 du E-commerce.

enter site Par ailleurs, c’est un bonus pour le commerçant, puisque que 6 consommateurs sur 10 achètent au moins un produit supplémentaire en magasin en venant retirer leur commande passée en ligne.

L’e-commerce de proximité s’organise pour contrer E-commerce et grande distribution

click here Le commerce de proximité a alors deux gros dangers, les ténors du web mais aussi la grande distribution qui se digitalise de plus en plus. L’état souhaite maintenant donner aux commerces de proximité les moyens de réagir. En effet, lors d’une récente conférence Fevad, la secrétaire d’Etat chargée du commerce a annoncé vouloir insister sur l’opportunité du e-commerce pour les commerçants indépendants.

http://www.qubi.gr/demo/ruki-vverh-kazan-2017.html руки вверх казань 2017 La mairie de Paris a quant à elle décidé d’aider les petits commerçant à faire face au e-commerce en se servant d’internet pour faire revenir les consommateurs dans leurs magasins. En effet, le principal souci des commerçants dans Paris est bien souvent le loyer à payer.

Les petits commerçants sont donc aujourd’hui presque obligés d’être présents un minimum sur internet, soit en réalisant un site vitrine afin de permettre aux clients de connaître la disponibilité, le prix de certains produits, etc…, soit en mettant en place des drive-to-store qui permettent déjà à certains commerçants d’augmenter leurs ventes.

Prenons l’exemple de Monsieur Lecussan qui vend du champagne rue de Lévis dans le XVIIe arrondissement de Paris. La boutique physique sert principalement à présenter son champagne mais il réalise une bonne partie de son chiffre d’affaires sur le Web et non en boutique.

Les petits commerçants ont donc encore leurs mots à dire grâce à la mixité e-commerce et commerce de proximité que l’on devrait voir évoluer de plus en plus.

Obtenez plus d’informations en lisant notre article sur le Web-to-Store.