iPhone vs Android
Qui gagne la bataille du m-commerce entre Apple et Google ? Avec 80% des utilisateurs mobile, Android semble, à première vue, remporter cette lutte pour la dominance du m-commerce. Et pourtant, les études penchent nettement en faveur d’Apple.

go to site Les utilisateurs d’iPhone et d’iPad sont les principaux acheteurs mobiles

L’Etude de Monetate, relayée par Business Insider, qui fournit les données que vous trouverez ci-dessous, montre nettement que les ventes se font plus via les produits Apple qu’Android. Plus de trafic sur les sites e-commerce en provenance de produits Apple, meilleurs taux de conversion, panier moyen équivalent : l’étude est claire.
купить Спайс Купино + de visites venant de produits Apple que Google.

Mettons les ordinateurs de côté (75% du traffic des sites e-commerce) et regardons les chiffres du mobile.
En ce qui concerne le traffic en provenance des smartphones, l’iphone arrive en tête en fournissant 60% du trafic contre un peu moins de 40% pour google.

Apple Smartphones répartition du traffic des e-commerçants

Pour les tablettes la différence est extrèment nette : 90% du traffic vient de l’iPad.

Apple Tablettes répartition du traffic des e-commerçants

Ainsi, malgré ses 80% d’utilisateurs mobiles, Google n’est pas le premier fournisseur de trafic mobile pour les sites e-commerce.
Les utilisateurs Apple convertissent mieux

Ca ne s’arrête pas là. Non seulement Apple fournit plus de trafic, mais en plus, ses utilisateurs semblent mieux convertir sur les sites e-commerce. Pour les smartphones, le taux de conversions d’utilisateurs d’iPhone est de 1,09% contre 0,90% pour Google (Q4 2013). En ce qui concerne les tablettes l’écart est plus important : 2,7% de taux de conversion pour les utilisateurs d’iPad contre 1,8% pour Android (Q4 2013).
On note par ailleurs que les consommateurs achètent plus facilement via tablette que via smartphone : le taux de conversion varie du simple au double.
A côté de ceci, les paniers moyens des utilisateurs ne varient pas trop entre Apple et Google.

Conclusion : les utilisateurs d’Apple achètent plus, et l’iPad est un canal de vente prometteur.
Mais ceci n’est qu’un aspect de la lutte entre Apple et Google pour le contrôle du m-commerce.

Apple est un e-commerçant majeur

Apple a vendu pour plus de 4 Milliards de dollars de produits « non-Apple » durant les 3 premiers mois de 2014, via iTunes, iBook et l’Appstore. C’est colossal. N’importe quel acteur qui réaliserait la moitié de ces ventes serait instantanément sous le feu des projecteurs. Mais Apple fait ça discrètement, la presse préférant s’enthousiasmer sur l’iWatch ou l’Apple TV, et l’on oublie que c’est l’un des plus gros e-commerçant au monde.

iBeacon et Paiement sécurisé : Apple vise encore plus loin avec le mobile

Le lancement de iBeacon montre bien la volonté d’Apple de changer l’expérience de shopping dans son ensemble. iBeacon est un système de bornes bluetooth présentes en magasin permettant de pousser certaines offres à des clients lorsqu’ils passent à proximité, et ce, même si l’app du magasin en question n’est pas lancée sur l’iPhone. Les marchands peuvent ainsi récolter plus de données utilisateurs, surtout depuis que les utilisateurs d’iPhone peuvent également payer de façon extrèmement simplifiée grâce au système de reconnaissance d’empreintes digitales.

Apple Touch ID scanner

Et oui, vous pensiez que ce nouveau système de reconnaissance d’empreinte digitale ne servait qu’à déverrouiller l’iPhone ? Cela a une portée bien plus importante : cela fait de l’iPhone le terminal de paiement mobile le plus sûr. Jusqu’à présent, la sécurité était un frein au paiement mobile. Apple a brillamment répondu avec ce nouveau système. Donc, en vous fournissant les bonnes infos sur le point de vente, et en vous permettant de payer facilement et de façon sécurisée, Apple contrôle une bonne partie de la vente et des données utilisateurs (sans les données d’achat, c’eut été moins pertinent).

Le combo iBeacon + reconnaissance d’empreinte digitale a un potentiel énorme et pourrait bien donner à Apple un contrôle impressionnant sur le m-commerce. Quelle va-t-être la réponse de Google ?

Pour en savoir plus sur le m-commerce.