solde e-commerceGrand-messe commerciale s’il en est, les soldes d’été qui se profilent sont pour beaucoup l’occasion de réaliser une  part importante de leur chiffre d’affaires.

Les e-commerçants ont donc tout intérêt à vérifier que leur boutique  en  ligne est en état de supporter quelques semaines de sur-activité.

Soldes d’hiver et d’été, Noël et jour de l’An, fêtes des Amoureux, des Mères et des Pères… Ces quelques rendez-vous suffisent parfois pour atteindre des objectifs commerciaux. Sachant cela, il paraît judicieux de se préparer correctement pour être fin prêts lors de ces quelques jours J. Pour ce qui est du commerce en ligne, cela passe notamment par la vérification de la bonne santé du site : réseau, hébergement, solutions techniques employées,  mises à jour éventuelles, etc.

Lorsque des milliers d’internautes déboulent en même temps sur un site Internet, les risques sont réels de voir ce site « tomber » sous le poids des visites. En dehors des périodes traditionnelles de « réjouissances commerciales », l’actualité peut aussi générer un afflux massif de visiteurs. Dommage de ne pas en profiter à cause d’une connexion ou d’un serveur déficients… Pour éviter des soucis de ce type, l’idéal est de prévoir large, voire surdimensionné. Une option souvent onéreuse et pas forcément nécessaire…

Anticiper pour prévenir les risques

En revanche, certains outils existent qui permettent notamment de mettre en cache les pages les plus demandées pour éviter les appels répétés à la base de données, sources de ralentissement de la navigation…

Quant aux protections contre les attaques potentielles — spams, chevaux de Troie, malwares en tout genre — elles sont encore plus indispensables en période de forte activité.

Faute de recettes miracles, le plus sage est de toute façon de prévenir ses services techniques — ou à défaut son hébergeur — d’une probable forte augmentation du trafic. Les spécialistes sont en effet les plus qualifiés pour réagir comme il faut en cas de problème, pour rétablir une connexion, ou pour transférer un site sur un serveur plus solide le temps que l’orage passe.

Il sera ensuite temps, à l’heure des comptes et du bilan, de corriger ce qui doit l’être et de pérenniser les solutions les plus efficaces.