Fiche métier  Le Community Manager
Fiche métier du Community Manager

Le Community Manager fait partie de l’équipe Webmarketing. Le Community Manager est recruté pour travailler sur le web, dans la communication et la relation client.

стихи почему не веришь мне Le métier de Community Manager en quelques mots

L’e-réputation d’une marque ou d’un produit (et même d’une entreprise et sa marque employeur !) est devenue essentielle. Le http://ministrytech.net/disqusion/11.html стандартный налоговый вычет на первого ребенка Community Manager est chargé d’animer une communauté via les réseaux sociaux, principalement facebook, twitter, google+, pinterest ainsi que sur des forums.  Dans le e-commerce, http://001.big-avto34.ru/projects/motivatsionnoe-pismo-v-ispaniyu-obrazets.html le Community manager a 3 objectifs principaux : Développer la notoriété de la marque et gérer son e-réputation, fidéliser les clients, et acquérir de nouveaux clients. Il doit parvenir à rassembler des internautes autour d’une marque ou d’un produit, puis à faire vivre cette communauté sur les réseaux sociaux.

последний аккорд 6 сезон описание серий Les responsabilités et missions d’un Community Manager

Identification des médias sociaux pertinents : статья 131 132 гк рф Le Community Manager identifie les réseaux sociaux sur lesquels il va créer sa communauté et agir. Les incontournables sont facebook, twitter et google+, mais on voit de plus en plus de http://gayfm.org/projects/shashlik-iz-tolstolobika-kak-marinovat.html CM utiliser pinterest et d’autres réseaux émergeants. Un grand classique du страдивари одежда официальный сайт каталог Community Manager : tenir un blog. Celui-ci centralise les contenus rédigés par le http://www.vintageclockshop.com/content/lg-2-harakteristiki.html Community Manager et seront ensuite postés sur les différents réseaux sociaux.

Animation de communauté : follow site le Community Manager doit créer ou renforcer l’affinité entre une marque et une communauté. Pour cela, il doit faire vivre cette communauté tout en créant un sentiment positif envers la marque. Cela passe par de la diffusion d’articles, de news, d’images, de vidéos, de sondages etc… et par de nombreuses interactions directes avec les membres de la communauté. Il faut savoir susciter les interactions au maximum et proposer des contenus engageants.

Contrôler l’e-réputation de la marque : le http://www.hotel-hp.com/discusion/no-hay-nada-impossible-perevod.html Community Manager est chargé de surveiller l’e-réputation de la marque dont il est l’ambassadeur : Qu’en disent les gens sur le web ? Où s’expriment les utilisateurs ? Afin d’être conscient en temps réel de l’e-réputation de la marque, il lui est recommandé d’utiliser des outils de type « mention » ou google alert, qui le notifieront dès que sa marque ou son produit sont mentionnées sur le web. Cela lui permet d’identifier les problèmes d’image rapidement et de pouvoir y répondre.

Rédaction de contenu : Les contenus diffusés par le go site Community Manager sont souvent rédigés… par lui-même. Sans cesse il se pose la question : « qu’est-ce qui intéresse ma communauté, qu’est-ce qui la fait réagir ? » et trouve lui-même les thèmes à leur proposer.Journaliste en herbe, le Community Manager passe une bonne partie de son temps à rédiger des contenus pour sa communauté.  Quand il ne produit pas lui-même le contenu diffusé, il doit le trouver : quelle image ? quelle vidéo ?

Organisation d’évènements : rien ne vaut un bon évènement pour fédérer une communauté. Un « évènement » peut-être simplement un jeu-concours. C’est au CM d’organiser ces derniers dans le but de faire interagir un maximum la communauté avec la marque ou le produit.

Recueil et Analyse de données : le Community Manager n’y coupera pas : il devra analyser les chiffres, car derrière le côté « cool » de son travail se cache les impératifs du e-commerce : en fin de compte, il faut vendre les produits. Alors, le CM se plonge dans les chiffres (ou quelqu’un le fait pour lui) et identifie les actions qui ont amené des visites sur le site marchand, celles qui ont généré des ventes et celles qui, au contraire, n’ont servi à rien. Il en tire les conclusions et ajuste ses actions futures.

Veille : le CM doit en permanence être à la pointe : quelles sont les dernières fonctionnalités des pages facebook ? Quoi de neuf sur twitter ? Quel est ce nouveau réseau social ? Quel est le meilleur outil pour gérer différents médias en même temps ? Il doit savoir tout ce qu’il est possible de faire pour animer une communauté, et cela demande de la curiosité et un peu de recherches. Bien que créatif, le community manager peut être à court d’idées, ou bien passer à côté d’une belle opportunité, c’est pourquoi il doit surveiller étroitement ses concurrents : que font-ils en community management ?quels outils utilisent-ils ?

Relais d’information aux autres services : en cas de bug sur son site e-commerce ou de réclamation client, le Community Manager sera souvent en première ligne. C’est son rôle de faire remonter les informations aux services concernés.

Relation client : le Community manager passe son temps à communiquer auprès de clients potentiels ou existant. Il doit mettre en pratique un bon sens relationnel.

куда съездить отдохнуть в ноябре Journée Type d’un Community Manager 

On peut découper le temps du Community Manager de la façon suivante :
30% : rédaction et choix de contenu
30% : animation de communauté (poster, répondre aux fans etc…)
15% : Surveillance de l’e-réputation
10% : Veille technologique et concurrentielle.
15% : Analyse et reporting

Concrètement, voici une journée accélérée : Le CM arrive au bureau, analyse les chiffres de la veille (combien de likes, shares, comments, retweets, mentions etc…), prépare les actions de la journée (1 post sur tel produit, une vidéo sympa sur ce sujet, un article sur ce thème, la phase 2 d’un jeu-concours etc…), trouve ou créer les contenus qu’il va poster pendant quelques heures et les poste au fur et à mesure. En fin de journée, il prend un peu de temps pour se renseigner sur les dernières nouveautés en termes de community management et vérifier que ses concurrents n’ont pas été plus malins que lui. Tout au long de la journée, il répond aux différentes interventions de sa communauté, surveille ce que disent les internautes à propos de sa marque et transmet des informations à d’autres services de son site e-commerce si nécessaire.

Les formations idéales pour devenir Community Manager

Les écoles et formations digitales en communication sont très prisées pour le poste de Community Manager. Les formations et écoles de marketing et webmarketing sont également appréciées. Enfin, les formations littéraires sont largement acceptées, en raison du caractère rédactionnel du métier.

Compétences requises pour être un bon Community Manager

Curiosité pour le Web  et pour la marque : Le CM anime une communauté d’internaute, il doit lui-même être passionné du web (ou au moins très curieux). De la même manière, il vaut mieux qu’il soit passionné par la marque dont il  fait la promotion : il est difficile de proposer du contenu engageant sur un sujet qui ne vous plait pas.

Maitrise parfaite des réseaux sociaux : le CM doit tout savoir des possibilités de facebook, twitter etc…

Maitrise des outils de veille et de management des réseaux sociaux : certains outils permettent de gérer en simultané différents réseaux sociaux (Hootsuite par exemple). Le Communitymanager doit être à l’aise avec ces outils qui représenteront une bonne partie de son quotidien.

Grandes qualités rédactionnelles : le CM doit savoir rédiger vite et bien.

Créativité : créer du contenu représente une grande partie du travail, pour cela il vaut mieux être… créatif. Il faut aussi savoir mettre en œuvre sa créativité. Des bases en photoshop ou équivalent sont un plus.

Savoir gérer le stress et situation conflictuelle : souvent le CM assure le rôle de relation client et les clients se plaignent, souvent. Par ailleurs, le Community Manager doit pouvoir réagir « en direct », ce qui a un caractère stressant.

Multitasking : Vous l’avez compris, le Community Manager fait beaucoup de choses différentes. Il doit être capable de passer d’une tâche à une autre avec agilité, et souvent être capable d’eneffectuer plusieurs en même temps. Par exemple, répondre à un tweet pendant que l’on rédige le prochain « post ».

Adaptation à des mutations rapides : dans le web, tout évolue vite. Les outils du CM tout comme ses missions sont susceptibles d’évoluer rapidement, et il faut être capable de s’adapter rapidement sous peine d’être dépassé.

Etre capable de travailler potentiellement en dehors des heures prévues: en cas de crise de la marque: la communication via le Community Manager est indispensable et il faut réagir vite

Les spécificités du métier de Community Manager à prendre en compte

Quelle satisfaction de voir une communauté bien vivante sous votre baguette ! Le plaisir de voir plusieurs « share » ou « like » dans les secondes qui suivent la parution d’un « post » que vous avez longuement mijoté… Le métier de Community Manager amène son lot de satisfaction. Le simple fait d’être au contact (virtuel mais quand même) des gens qui se passionnent pour la même marque que vous est gratifiant.

D’un autre côté… c’est assez stressant de devoir réagir en direct en permanence, et l’on trouve rapidement que nos « fans » se plaignent beaucoup ! Par ailleurs, le Community Manager doit être disponible à tout moment en cas de coup dur ou bug sur le site, car il est le premier contact avec la plupart des clients.

Ceci est un retour d’expérience, n’hésitez pas à partager les vôtres.

Ce métier webmarketing vous intéresse ? Découvrez toutes les offres d’emploi webmarketing.