Un recrutement raté n’est pas anecdotique. Au contraire, http://www.saudipost.net/leon/tekst-iliadi-gomera-v-perevode-gnedicha.html текст илиады гомера в переводе гнедича 1 CDI sur 7 aurait pris fin suite à la non-validation de la période d’essai en 2015, selon le cabinet Mozart Consulting. Or, un mauvais recrutement peut avoir de nombreuses conséquences néfastes sur le bon fonctionnement d’une entreprise. Sur le plan matériel, la relance d’une campagne de recrutement, les salaires versés ou les éventuels coûts de rupture font http://denisshou.ru/tech/lx-320-pantera-instruktsiya.html lx 320 pantera инструкция perdre du temps et de l’argent à l’entreprise. De plus, ils peuvent avoir des conséquences moins tangibles, comme une тесто без опары mauvaise ambiance, un changement d’organisation ou une рассказы бывшую изнасиловал mauvaise image employeur. Il faut ainsi prendre garde à de nombreux facteurs pendant le processus de recrutement, dont voici les principaux.

голая девушка пристает к парню Ne pas négliger la méthode

Il y a des étapes à respecter lors d’un recrutement et parfois, les recruteurs peuvent avoir tendance à en négliger quelques une, « faute de temps ». Or, ces étapes sont primordiales dans le recrutement de la bonne personne, et mieux vaut passer un peu plus de temps à les faire que de порно мама блядь prendre le risque de faire un mauvais recrutement. Voici quelques exemples d’étapes trop souvent négligées :

Emploi-e-commerce-CV

Prendre en compte l’aspect humain du recrutement

Bien sûr, l’étude d’une candidature passe d’abord par un aspect impersonnel, le CV. Néanmoins, un entretien reste sujet à des opinions et avis personnels, qu’il faut bien sur prendre en compte mais sans se laisser aveugler par ces derniers.

  • Etre objectif: Il ne faut pas laisser une impression personnelle prendre le dessus sur des éléments objectifs. Certains candidats peuvent provoquer des réactions chez les recruteurs, qu’elles soient positives ou négatives. Il faut mettre ces impressions de côté, qui peuvent être fausses et biaisées et mener à des erreurs de recrutement, et rester le plus objectif possible sur les candidats.
  • Prendre la décision à plusieurs: afin de rester le plus objectif possible, se concerter à plusieurs, et recueillir plusieurs opinions sur un même candidat permet de limiter les avis subjectifs. Ainsi, passer des entretiens à deux ou trois est un excellent moyen de limiter les risques d’erreurs de recrutement, en limitant les impressions subjectives.
  • Prendre en compte la personnalité du candidat : en effet, de nombreuses erreurs de recrutement sont liées à une mauvaise intégration dans le service auquel le candidat a été affecté. Il faut ainsi prendre en compte sa personnalité et sa compatibilité avec les autres salariés du service afin que les conditions de travail soient les meilleures possibles dans l’entreprise. De plus, il faut faire attention aux expériences et compétences inscrites sur le CV, qui peuvent changer de définition entre les entreprises ou être exagérées. Les candidats peuvent aussi passer des tests de personnalité ou de compétences, afin de limiter encore les erreurs de recrutement.

 

Les erreurs de recrutement peuvent être évitées, et l’application de seulement certains points ci-dessus peut suffire à les écarter. Ce problème en moins, les RH ont donc plus de temps et d’argent à investir dans l’entreprise, notamment en innovations RH.