La réforme du Code du Travail, entreprise par le gouvernement d’Edouard Philippe, laisse présager que le marché de l’emploi en général risque de se voir modifié durant les 5 prochaines années. Cependant, un domaine semble oublié par cette réforme, celui du digital, malgré de  les nombreuses promesses faites au monde du digital par Emmanuel Macron. Parmi ces dernières se trouvait notamment celle de créer de l’emploi dans le domaine du digital. Retour sur les mesures envisagées pour y parvenir.

Basculement de l’économie dans le digital

Le premier levier utilisé pour créer de l’emploi dans le monde du digital serait celui de numériser l’économie actuelle. Pour y parvenir, le président envisage deux axes de mesures :

  • Celui de la formation : dans l’optique de faire basculer l’économie actuelle vers une économie plus numérique, la formation professionnelle pour les emplois du numérique serait prioritaire. En effet, les entreprises voulant développer le digital dans chez eux auraient un accès facilité et prioritaire par rapport aux autres demandeurs pour les formations du digital. Cette mesure s’inscrit dans un contexte de réforme du système de formation plus général, toujours dans l’objectif d’une reconversion globale de l’économie. Ainsi, les contributions pour la formation, que tout salarié cumule pendant ses années de travail, ne seront plus versées aux entreprises mais directement aux salariés, via leur Compte Personnel de Formation. Les salariés ainsi formés se reconvertiraient dans le domaine du digital.
  • L’accélération du développement des start-ups du numérique : le gouvernement souhaiterait en effet venir en aide aux start-ups du numérique sur deux échelles, sur le plan européen autant que sur le plan spécifiquement français. En effet, pour En Marche ! « L’Europe est l’espace pertinent pour développer le potentiel économique du numérique ». Ainsi, la mise en place d’un fonds européen de 5 milliards d’euros pour aider le développement des start-ups du numérique serait la première mesure concrète. En France, le gouvernement a prévu un doublement des plafonds et la disparition des charges pour les micro-entreprises et auto-entrepreneurs du numérique. Cet ensemble de mesures vise à booster les TPE et PME du domaine du digital, à accompagner leur croissance et ce notamment en leur permettant de recruter.

Emploi-e-commerce_article_macron

Expansion du digital à de nouveaux secteurs, des emplois à la clé

L’emploi dans le domaine du digital se ferait également à travers une expansion du digital dans d’autres secteurs. Ainsi, le développement du numérique dans certains secteurs tels que la médecine ou l’administration permettrait une embauche dans le domaine spécifique du digital pour ces secteurs. En effet, deux des chantiers envisagés par l’équipe d’En Marche ! pendant la campagne était le développement de la télémédecine dans le secteur de la santé, ainsi que la numérisation des démarches administratives dans le secteur public. Deux secteurs dans lesquels le digital n’avait jusqu’à présent qu’une place secondaire et limitée. Désormais, ces secteurs devraient embaucher dans le domaine du digital afin de mettre en place les chantiers prévus par le gouvernement.

Enfin, le digital devrait voir son activité croître considérablement grâce au développement de l’intelligence artificielle. En effet, le gouvernement prévoit « une stratégie nationale pour l’intelligence artificielle », autrement dit une politique concrète concernant l’intelligence artificielle. Cette politique devrait permettre la création d’emplois dans le digital de deux façons :

  • Des emplois très qualifiés, permettant de concevoir et de mettre en place cette politique au niveau national
  • La création de nouveaux métiers, de nouveaux services et de nouvelles offres, liés aux possibilités de l’intelligence artificielle combinée à d’autres technologies comme la réalité virtuelle ou la réalité augmentée. Ces innovations, que l’on pourrait trouver dans des secteurs comme l’industriel, le militaire ou l’agriculture, devront recruter pour se développer, des nouveaux emplois liés donc au domaine du digital.

 

La politique du président Macron concernant le digital devrait ainsi permettre la création d’emplois liés au digital de nombreuses façons, tant par une reconversion de l’économie que par une expansion quasi universelle du digital. Cependant, avant que ces mesures ne puissent se réaliser, le principal objectif que devra se fixer le gouvernement sera celui de convaincre l’opinion publique que le digital est source d’emplois, et non destructeur d’emplois.