Le M-commerce est le fait d’acheter ses articles non pas sur un ordinateur mais sur son smartphone. Ce phénomène est en pleine explosion depuis maintenant quelques années mais la progression s’accentue grâce à l’utilisation d’applications mobiles.

Les Anglais, les plus addicts au m-commerce. Les Français sont plus à la traîne …

http://ciaodj.com/disqus/38.html D’après le site Siècle Digital, les européens qui achètent le plus sur mobile sont d’abord les habitants du Royaume-Uni avec 31,1% des achats internet effectués sur mobile, puis les allemands (29,7%) suivis par les espagnols (29,1%). La France arrive en 6ème position avec « seulement » 22,1% de nos achats internet ayant lieu sur mobile. La moyenne européenne est située à 25%.

go site m-commerceSource : Siècle Digital

кремдля сухих рукв домашних условиях Autre information intéressante, le pic de connexion des européens effectuant leurs achats sur mobile se situe le soir entre 20 et 21 heures. C’est une bonne nouvelle pour les recruteurs : понятиеи особенности возникновения права общей собственности vos salariés ne se connectent pas en journée pour effectuer leurs courses en ligne, du moins pas depuis leur smartphone !

m-commerceSource : Siècle Digital

Les applications mobiles : éléments incontournables du m-commerce

события 1812 года 58% des achats effectués sur un smartphone sont effectués via une application mobile. Effectivement, les applications mobiles fonctionnent mieux avec un taux de transformation 3,7 fois plus élevé que sur les navigateurs mobile. Peut-être parce que le fait même de télécharger une application est gage de l’investissement, la proximité du client vis-à-vis de la marque, ses produits ou services. watch Les entreprises e-commerçantes ont donc tout intérêt à développer leurs applications mobiles autant du moins que leurs sites Internet.

m-commerce criteo

Source : Criteo

Selon l’analyse de Criteo qui date du 3eme trimestre 2015, les applications augmentent 3d проектор своими руками le taux de conversion parce qu’elles permettent à l’utilisateur une utilisation facilitée grâce à une http://eims.pl/disqusion/56.html navigation plus fluide sur les formats réduits et complexes de nos portables.

Les américains, aussi très branchés mobiles

here m-commerce USADu côté des États-Unis, грибы энергетический состав la santé du m-commerce est bonne avec pour cette fin d’année 2015 une augmentation de près de 60% du chiffre d’affaires « mobile » durant la période des Holiday Season 2015-2016 (Novembre à Janvier) par rapport à la même période fin 2014.

Alors que les prévisions du m-commerce portaient sur environ 11,5 milliards de dollars, la réalité a été beaucoup plus florissante avec les 12,7 milliards de dollars réalisés. Le chiffre d’affaires réalisé sur les achats en ligne sur les ordinateurs est en revanche en dessous des prévisions, ce qui révèle donc bien go site la montée en puissance du m-commerce auprès des acheteurs en ligne.

En conclusion, on peut donc s’attendre à voir le m-commerce attirer les 50% d’achats effectués sur Internet et atteindre les 600 milliards de dollars d’ici à en 2018 (tous pays confondus) selon notre source Itespresso.

Retrouver ici tous nos articles sur le m-commerce.

карта гугл ярославль с улицами и домами Recrutez des développeurs web ou développeurs mobile sur Emploi-e-commerce