Avec 13% des e-commerçants ayant embauché de nouveaux employés et 23 000 emplois créés en France et en 2015, on peut dire que le marché du E-commerce est en forme !

Les résultats de l’étude Oxatis – KPMG, orientée particulièrement sur les TPE et PME du milieu du секс с полной русской женой e-commerce, sont positifs et révèlent la montée en puissance de plus en plus importante de ce type d’entreprises sur le marché, à la base dominé par http://ds-elochka19.ru/leon/sonnik-potop-navodnenie-tsunami.html сонник потоп наводнение цунами les géants du e-commerce.
E-commerce, digital, paiement en ligne, ventes en ligne, courses, mobile commerce
Marché du E-Commerce

http://sfittos.gr/delo/vazelinovoe-maslo-dlya-obrabotki-razdelochnoy-doski.html вазелиновое масло для обработки разделочной доски La belle croissance du e-commerce

Fort d’une croissance de 14%, http://drerichnichewebsites.com/love/seks-so-starim-doktorom.html секс со старым доктором le marché du e-commerce français commence sérieusement à rivaliser avec les Etats-Unis, dont la croissance s’est élevée à 12% l’année passée. Par ailleurs, il représente 8% des ventes globales (en ligne / hors ligne), contre 10% aux Etats-Unis.

армянки мами дочки мужики порно Une pratique du E-commerce de plus en plus bénéfique

Avec 75% des e-commerçants se considérant comme rentables ou à l’équilibre, et une activité dite plus bénéfique pour 40% des e-marchands, le где отдохнуть в августе сентябре на море e-commerce est un marché peu risqué.

дакота мотоцикл характеристики Les exportations françaises boostées par le E-commerce

55% des e-marchands exportent leurs ventes au-delà des frontières françaises : C’est 4,5 fois plus important que le nombre global de PME exportant (12% selon la Direction Générale du Trésor). Les exportations des e-commerçants ne sont pas tournées uniquement vers les pays les plus frontaliers puisque 47% de celles-ci ont lieu en dehors des pays voisins tels que l’Espagne, le Royaume-Uni, l’Allemagne ou encore la Belgique.

http://www.rotherbys.com/delo/otrasl-svyazi-i-telekommunikatsiy.html отрасль связи и телекоммуникаций Toujours plus de recrutement dans le digital à venir…

Toujours selon l’étude de Oxatis et KPMG, 21% des e-commerçants souhaitent recruter en 2016 (contre 13% en 2015 et 7% en 2014).

Le BtoB, investi par les professionnels du e-commerce

Quand 49% des e-marchands vendaient aux professionnels en 2015, aujourd’hui ils sont 53%. Alors que 8% possèdent un site particulièrement ciblé sur la vente aux professionnels, 45% utilisent la même plateforme pour répondre aux besoins BtoC et BtoB. Il résulte que les e-marchands profitent de leur fine connaissance en ventes en ligne pour s’adapter aux marchés professionnels.

Le e-commerce utilise tous les leviers de conversions possibles

Que cela soit sur les réseaux sociaux (83% des e-marchands les utilisent), le mobile-commerce (82% s’adaptent au m-mobile, grande évolution au regard de résultats sur 2015 évoquant 24% seulement des sites marchands possédant un site mobile ou une application), les places de marchés (23% des e-marchands) ou les comparateurs de prix, le e-commerce s’immisce sur tous les canaux possibles pour convertir les internautes.

Pure Player vs. Double casquette

28% des e-marchands sont à d’abord des commerçants physiques de proximité, 40% sont uniquement des pure players. Bon à savoir, 63% des commerçants effectuant des ventes en ligne et hors ligne profitent d’un impact positif de leur site marchand vers leur commerce physique.

Si le e-commerce se révélait déjà en bonne santé en 2015, il semblerait que 2016 soit aussi annonciateur de bonnes nouvelles pour ce marché en forte progression. Chercheurs d’emploi, vous l’avez compris : le secteur du e-commerce recrute ! Retrouvez les nombreuses offres d’emploi des acteurs du e-commerce et du digital sur notre site emploi spécialisé.