Dans les top priorités des entreprises pour l’année 2017, le recrutement de talents du web font clairement partie de la liste. Ces dernières ont bien compris que leur valeur dépend totalement de leurs acteurs internes et ont l’intention de dénicher le meilleur pour leur organisation.

Le digital et la technologie continuent d’évoluer et de marquer la manière dont les entreprises qui recrutent approchent les candidats. Le process de recrutement est donc imprégné de digital. Les sites emploi en ligne et les réseaux sociaux professionnels ont la part belle du recrutement et viennent peu à peu se superposer à la méthode de recrutement traditionnelle : le rendez-vous en face à face, la lettre de motivation, le cv sur papier.

Selon Jon Bischke, CEO de Entelo, Les profils digitaux sont beaucoup plus riches en matière que les informations délivrées par les documents traditionnels de candidature. Bob Myhal, directeur du Marketing Digital de CBC Advertising lui parle du « digital hiring model » qui, avec l’utilisation des réseaux sociaux, du big data et des autres nouvelles technologies, permet d’apporter des informations très précises sur les chercheurs d’emploi web.

L’étape de l’interview téléphonique est elle aussi peu à peu remplacée par la demande des recruteurs de recevoir des vidéos pré-enregistrées par les candidats ou bien la possibilité d’effectuer une première interview via skype ou facetime.

Les candidats attendent de la part des recruteurs un process de recrutement rapide et efficace

Les chercheurs d’emploi connaissent le paysage du recrutement, le besoin, leur attractivité sur le domaine et ont accès à toutes les opportunités d’emploi en quelques clics. Aussi, si les recruteurs mettent trop de temps à leur répondre, ils n’hésiteront pas à passer leur chemin et postuler ailleurs.

Ainsi les sociétés qui recherchent des talents doivent multiplier leurs efforts pour proposer des expériences candidats de plus en plus intéressantes et interactives. Les outils de marketing technologique comme les portails emploi, les portails d’intégration des nouveaux salariés et de départ des salariés, les jobboards sont efficaces et facilitent le recrutement des talents du digital.

Soigner particulièrement la marque employeur sur le site web de l’entreprise

Les candidats évaluent l’entreprise avant de postuler ou d’accepter un job de la même manière qu’ils le feraient en tant que client. Ils feront autant de recherches sur l’entreprise qui recrute qu’elle en fait sur les candidats qui postulent à son offre d’emploi. Aussi, il faut à tout prix soigner son site web pour se rendre suffisamment attractif aux yeux des experts web.

Aussi, le site web d’une entreprise est l’une des premières sources de recrutement possible pour les candidats. La plupart des sites web des entreprises sert à présenter ses produits et services, il est donc impératif de proposer un site à part ou une rubrique emploi / carrière au sein de ce dernier. L’expérience de marque combinée à la description du poste et le process de recrutement en ligne permet d’aider le chercheur d’emploi à déterminer si il correspond ou non à l’organisation.

Les entreprises qui recrutent peuvent profiter du web pour connaitre leur réputation, et leur évaluation reçue de la part des candidats, comme sur Glassdoor, afin d’améliorer leur attractivité.

 

Les entreprises qui recrutent peuvent profiter du web pour connaitre leur réputation
Les entreprises qui recrutent peuvent profiter du web pour connaitre leur réputation

Se concentrer sur les candidats passifs

Les recruteurs doivent s’intéresser aux attentes concernant les process de recrutement des nouvelles générations Y et bientôt Z qui arrivent sur le marché du travail. Ces nouveaux candidats, marqués par le digital, n’ont pas les mêmes attentes vis-à-vis des méthodes de travail proposées par les entreprises et vont choisir les entreprises en fonction d’autres valeurs que dans le passé. Les recruteurs doivent également s’intéresser aux candidats dits passifs : les personnes déjà en poste, pas forcément dans une recherche d’emploi active mais susceptibles de changer si l’opportunité est vraiment intéressante pour eux. Les recruteurs ont besoin d’être proactif et d’aller trouver ces candidats passifs sur les réseaux sociaux ou ailleurs sur le web. Cela peut passer par des méthodes de sourcing directement via les employés actuels de l’entreprise auprès de leur réseau personnel.

Les Data Analyses, de plus en plus sophistiquées

Les programmes d’analyse de données ont déjà permis d’améliorer les business en prenant des décisions plus facilement et rapidement. Les informations des candidats, en passant par le crible du traitement big data permettent aux recruteurs de localiser aisément les meilleures recrues pour un poste. Les outils de recrutement digitaux permettent aux recruteurs et managers de trouver facilement, d’évaluer et d’organiser leur liste de meilleurs candidats en leur donnant une vision à 360 degrés. Certains outils se basant sur les biometric data peuvent prédire quel candidat sera le plus à même de remplir la mission.

Les Data Anlyses peuvent même aider les recruteurs à cibler les meilleurs candidats passifs et identifier lesquels sont les plus prêts à quitter leur poste et à chercher un nouvel emploi.

Finalement, être à la pointe des technologies sur les méthodes de recrutement donne une longueur d’avance aux recruteurs et leur assure plus de chances de recruter des talents du digital et d’être gagnant face à la concurrence.